Comme vous le savez peut-être, l’architecte d’intérieur est un professionnel qui s’occupe de l’aménagement des espaces intérieurs. Il s’agit d’un métier qui appartient à la fois au secteur d’activité du bâtiment et à celui des arts décoratifs. Comme pour toute activité professionnelle, le fait d’exercer le métier d’architecte d’intérieur nécessite la maîtrise de certaines aptitudes et de posséder certaines qualités. Dans cet article, nous allons les voir plus précisément pour toutes celles et tous ceux qui envisageraient de suivre une formation d’architecte d’intérieur pour se lancer dans voie.

La créativité, l’imagination et la capacité d’adaptation

Tout d’abord, l’architecte d’intérieur est un spécialiste du dessin des plans et de la décoration d’intérieur. Ainsi, lorsqu’un client fait appel à lui pour une rénovation ou lorsqu’il est sollicité pour une réhabilitation d’un bâtiment historique par exemple, il doit pouvoir fournir un résultat unique, le tout dans le respect du budget et des délais fixés par le client.



En tous les cas et comme souvent évoqué sur ce site Internet qui propose une formation d’architecte d’intérieur à distance, il doit faire preuve de créativité et d’imagination pour mener à bien les projets architecturaux qui lui seront confiés au quotidien. Pour toutes les personnes qui ont envie de travailler un peu plus ces deux qualités, sachez qu’elles s’obtiennent et se travaillent à travers (entre autres) :

  • la curiosité et la lecture d’une multitude d’ouvrages, spécialisés ou non ;

  • le partage de connaissances avec les professionnels du même domaine ;

  • le fait de s’intéresser à l’actualité et à ce qui se passe autour de soi.

Ensuite, l’architecte d’intérieur doit être capable de se remettre constamment en question et de s’inspirer de tout pour proposer des aménagements de grande qualité.

Enfin, il doit également faire preuve de capacité d’adaptation. En effet, les projets qui lui sont soumis par les clients sont le plus souvent toujours ou presque accompagnés de contraintes techniques et financières.
C’est la raison pour laquelle une fois que l’étude de faisabilité se révèle satisfaisante, il doit pouvoir s’aligner sur les exigences des réalités du terrain et du budget de ses clients.

L’analyse, l’organisation et la rigueur dans le travail

Le meilleur architecte d’intérieur est celui dont les réalisations sont variées et dont chacun de ses plans et de ses finitions reflètent les besoins de ses clients.

Pour y parvenir, ce professionnel doit savoir écouter les personnes qui viennent à lui. Il doit déceler leurs attentes en se mettant à leur place. Il leur proposera ensuite plusieurs propositions de réalisations possibles et les laissera faire leur sélection.

Cette manière de procéder fait d’ailleurs appel à une autre capacité essentielle, celle d’être un bon communicant. L’architecte d’intérieur doit savoir communiquer aisément aussi bien avec ses clients qu’avec tous les prestataires qui sont susceptibles d’intervenir sur un chantier.

Il doit être très organisé puisqu’il peut arriver qu’il soit amené à gérer plusieurs chantiers à la fois. Il doit alors éviter les confusions et utiliser son réseau professionnel pour faire appel aux entreprises capables de l’aider à satisfaire les besoins des clients. Il ne doit donc pas s’éparpiller et doit être capable de prendre des décisions très rapidement.

La rigueur dans le travail est une autre qualité que se doit de posséder l’architecte d’intérieur en complément de sa bonne organisation. Ce sont d’ailleurs ces deux qualités qui l’aideront à bâtir sa réputation et à attirer toujours plus de projets et de clients qui feront appel à ses services.

Sa rigueur l’aidera aussi dans la maîtrise des questions techniques. Il doit connaître les différents matériaux de construction et leurs propriétés sur le bout des doigts et pouvoir les faire correspondre au logement ou au chantier à bâtir. En un clin d’œil, il doit pouvoir réaliser une estimation des volumes et penser à leur optimisation.

Enfin, son côté rigoureux se retrouvera aussi au niveau de la précision des mesures qu’il relève qui se doivent d’être exactes et parfaitement retranscrites. Quant aux esquisses, elles ne doivent pas comporter de mauvais traçage. Si elles peuvent être dessinées à la main dans un premier temps, notamment dans les premiers échanges avec le client, elles doivent l’être par la suite grâce à des logiciels bien précis.

L’architecte d’intérieur doit donc apprendre à maîtriser les logiciels de conception adaptés à la réalisation des plans et veiller à ce que ces derniers soient mis à jour pour toujours être parfaitement fonctionnels.