Qu’est-ce qu’une VMC double flux ? 

De nos jours, la VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée)  devient très présente dans les marchés. 

Il s’agit d’un système de ventilation mécanique permettant de purifier l’air de la maison grâce à ses filtres performants qui retiennent les bactéries. 

En effet, cet équipement sert à renouveler l’air de la maison et d’évacuer l’humidité des pièces,  permettant ainsi d’améliorer la qualité de l’air

Ce blog vous présente les nombreux avantages de ce dispositif de ventilation mécanique. 

VMC Double Flux : quels avantages ? 

Nombreux sont les atouts que possède La VMC double flux

D’abord, elle améliore la qualité de l’air puisqu’elle en filtre les pollen, les moisissures et les bactéries, grâce à ses filtres performants. Ces filtres empêchent également l’encrassement de l’échangeur thermique 

Ensuite, La VMC double flux permet de réduire la facture de chauffage puisqu’elle permet de réchauffer l’air épuré qu’elle insuffle .

De plus, elle améliore le confort de toute maison, notamment pendant l’hiver puisqu’elle permet de réguler la température. Elle offre la meilleure distribution de la chaleur dans chaque pièce de la maison et assure un confort thermique optimal .

En outre, elle assure une meilleure isolation acoustique. Elle permet, au fait, de réduire les bruits de l’extérieur.

Par ailleurs, la VMC est compatible avec les puits canadiens qui assurent une rentabilité énergétique. D’ailleurs, comparée à une vmc simple flux, la vmc double flux permet de faire une économie de 15 % sur votre facture de chauffage. 

Le fonctionnement d’une VMC double flux: 

La VMC double flux se compose de deux réseaux de gaines indépendants pourvus, chacun d’un système de ventilation. Un réseau purifie l’air pollué des pièces les plus humides (la salle de bain et la cuisine),  tandis que l’autre insuffle de l’air pur dans les pièces à vivre. ( les chambres à coucher, le séjour).

La VMC permet de récupérer la chaleur de l’air extrait pour la transférer à l’air insufflé par le biais d’un échangeur thermique. L’air extrait et l’air soufflé ne se mélangent pas, seules la calories sont échangées à l’intérieur de l’échangeur thermique. Celui-ci récupère l’énergie et la chaleur de l’air de votre maison pour réchauffer l’air neuf insufflé.

L’air extérieur devient épuré grâce à des filtres très performants avant d’être redistribué et ventilé dans votre maison  à l’aide de bouches de diffusion. 

💡 Conseil

Il faut veiller à calorifuger les gaines qui passent en volume non isolé pour empêcher toute condensation qui constitue un danger pour les occupants de la maison.

Comparaison technique avec la VMC simple flux

Le VMC simple laisse passer l’air froid pendant l’hiver, tandis que la VMC double flux empêche les déperditions de chaleur puisqu’elle insuffle de l’air épuré et réchauffé. 

Avec le vmc double flux , l’apport d’air se fait par une entrée d’air positionnée sur le toit de votre maison.

Il est également possible d’installer une entrée d’air permettant l’extraction de l’air du système de chauffage sans perturber le fonctionnement normal de la VMC.

De plus, la VMC insuffle de l’air qui passe par des filtres de haute qualité permettant de le dépouiller de tous les polluants.

Pour tous ces facteurs, la VMC double flux constitue le meilleur système de ventilation, le plus performant et le moins énergivore. 

comment bien choisir et entretenir sa VMC Double Flux

Plusieurs critères méritent d’être pris en considération lors du choix d’une VMC double flux 

  • La double certification :

 Il est indispensable de choisir un modèle qui soit certifié.   Deux  certifications sont disponibles : NF 205, norme française et PHI, norme allemande. Ces deux certifications assurent des rendements satisfaisants et garantissent une consommation énergétique raisonnable de deux ventilateurs flux.

  • Le débit :

 Il est primordial de  bien dimensionner le débit de VMC.  En effet, un surdimensionnement provoque une surconsommation et un assèchement de l’air. Ainsi , avant d’installer VMC, l’agent responsable doit équilibrer les débits par le biais d’un anémomètre.

  • La qualité  acoustique :

 Il est conseillé de vérifier  l’isolation acoustique des gaines ainsi que le bruit des ventilateurs.

  • Le volume de la VMC: 

La vmc double flux doit être positionnée dans un volume chauffé. Pour une hauteur de 1 mètre,  la largeur d’une vmc est souvent comprise entre 60 et 80 cm.

  • Les gaines : 

Veuillez choisir des gaines isolées qui empêchent l’apparition de condensation. Ces gaines doivent êtres rigides et durables.

  • L’entretien de la VMC

Il est fortement recommandé d’entretenir régulièrement la VMC double flux pour assurer sa performance et sa durabilité. En effet, au fil du temps, les conduits peuvent s’encrasser, il faut donc les entretenir.

L’entretien comprend tout d’abord le changement des filtres de l’air tous les 6 mois. Il convient également de faire le nettoyage de l’échangeur et des conduits tous les 10 ans. Il faut aussi procéder régulièrement au dépoussiérage des bouches d’extraction et d’insufflation.

Les modèles de VMC double flux : 

  • La VMC double flux appariée à un puits canadien: 

La VMC double flux a l’avantage de pouvoir s’adapter à un puits canadien. Celui-ci est échangeur géothermique permettant d’améliorer les performances énergétiques.

Grâce à cet échangeur, l’air circule par un conduit enfoui sous la terre ou la température demeure stable soit environ 10 C.  La terre devient alors un régulateur thermique permettant le réchauffement de l’air en hiver et le rafraîchissement en été. 

Couplé à une vmc double flux, l’air entrant ne provient pas de l’extérieur directement, mais il passe tout d’abord par le puits canadien. Il est déjà réchauffé ou refroidi avant de pénétrer votre système de ventilation. Ce qui permet une réduction des frais de fonctionnement du VMC.

  • La VMC double flux thermodynamique

Une VMC double flux thermodynamique permet d’intégrer un système de pompe à chaleur. Elle utilise les calories présentes dans l’air intérieur de votre logement pour les transformer en énergie. Cela permet d’améliorer la performance de l’échange thermique.

 Il s’agit d’un dispositif complet qui associe ventilation, chauffage, et climatisation et même la production d’eau chaude sanitaire. Il permet de renouveler perpétuellement  l’air et de l’utiliser  pour créer de la chaleur. La VMC thermodynamique permet donc de faire des économies d’énergie, aussi bien sur le chauffage que sur la climatisation. Ce système convient notamment  pour les maisons isolées avec une parfaite étanchéité. 

  • La VMC double flux connectée

La VMC double flux peut aussi s’adapter à la domotique. Désormais, la VMC, équipée de capteurs, peut être connectée. La gestion de la VMC se fait par le biais d’un smartphone qui alerte en cas de panne. 

Ce dispositif convient  parfaitement aux immeubles et aux bâtiments collectifs. En effet, les techniciens de maintenance peuvent détecter facilement et directement la panne grâce à une interface présente sur le smartphone, ce qui constitue un gain de temps considérable. 

La configuration de cette installation est programmable via une application, elle permet de :

  • Surveiller la VMC à distance
  • Détecter rapidement  les  pannes  et repérer leur emplacement.
  • Optimiser les flux d’air  et les rediriger  vers les pièces occupées.
  • Obtenir les informations venant des capteurs pour programmer les interventions de la maintenance.

Les tarifs d’une VMC double flux : 

Le prix d’une VMC double flux oscille entre 700 et  3200 €, hors pose.  

Ce tarif dépend  des modèles, du rendement de ventilation, de la superficie à ventiler et de la configuration de votre maison.

Tandis que pour une VMC installée par un professionnel, le prix va de 4000 à 8000 €. Ce prix varie selon  la superficie et l’aménagement de votre maison.

  • Les prix de fournitures pour un puit canadien

Avant d’installer un puits canadien, il vous faut tout d’abord effectuer un bilan thermique pour définir l’endroit idéal pour implanter votre borne de prise d’air. Il est nécessaire ainsi de prendre en considération les éléments suivants pour savoir le budget de votre projet :

  • Le prix du bilan thermique peut coûter de 1 400 à 2 700 €
  • Le prix d’une borne de prise d’air va de 900 à 2 700 €
  • Le tarif du conduit collecteur est estimé entre 15 et 25 € par mètre