Pour effectuer de petits gonflages chez soi ou pour réaliser des travaux lourds et faire fonctionner ses outils pneumatiques, il est indispensable d’avoir un compresseur. Mais, comment trouver le bon matériel parmi la multitude de modèles proposés par les fabricants ? C’est là une question à laquelle il est souvent difficile de répondre. Néanmoins, la connaissance de certaines astuces permet de se tirer d’affaire. Cet article vous propose des conseils utiles pour bien choisir votre compresseur.

Se renseigner sur le fonctionnement du compresseur

Un compresseur est un matériel utilisé pour produire de l’air comprimé permettant d’alimenter les appareils à fonctionnement pneumatique en énergie ou gonfler divers accessoires et outils gonflables. Il se décline en différentes versions et les modèles volumétriques sont actuellement les plus utilisés pour les besoins domestiques et professionnels.

Au moment de choisir votre compresseur, vous aurez l’embarras de choix. En effet, le mode de fonctionnement de ces matériels varie largement d’un modèle à un autre. Certaines versions sont conçues pour un usage spécifique. C’est le cas par exemple du compresseur de chantier, compresseur d’air d’atelier, du compresseur d’air basse pression, du compresseur sur allume-cigare, etc. Le choix dépendra essentiellement de la manière dont vous souhaitez utiliser votre compresseur.

Connaitre la technologie utilisée par le compresseur

Selon vos besoins, vous pouvez opter pour un compresseur à piston qui est plus ou moins abordable par rapport aux autres modèles. En version multiétages, ce compresseur peut fournir une pression allant de 10 à 400 bars. À noter cependant qu’il s’agit d’un modèle bruyant qui peut beaucoup déranger les autres. D’ailleurs, il n’est pas trop conseillé pour les usages domestiques.

Pour la production d’air comprimé en quantité suffisante pour vos projets industriels, optez pour un compresseur à vis. C’est le modèle le plus adapté pour les applications exigeant un flux d’air continu.

Précisons toutefois qu’il existe des compresseurs plus indiqués pour alimenter les petits outils pneumatiques. C’est le cas par exemple des compresseurs à palettes qui offrent un rendement énergétique appréciable. Certes, ils sont dotés d’une vitesse de rotation inférieure à celle des autres technologies. Cependant, il convient de préciser que leurs pièces s’abîment moins rapidement, ce qui réduit considérablement les coûts de maintenance. Par ailleurs, ils garantissent une bonne fiabilité et une grande efficacité sur le long terme.

Vérifier si la configuration du compresseur est adaptée à ses besoins

En fonction de vos besoins, vous pouvez considérer les compresseurs bicylindres qui sont spécialement pensés pour les grands projets de production d’air comprimé. En effet, ces modèles présentent des capacités plus importantes avec de fortes puissances. Ils sont particulièrement appréciés pour les usages professionnels sur chantier ou en atelier. À noter que les compresseurs transportables et les compresseurs portatifs sont dédiés à cet effet.

Quant à eux, les compresseurs monocylindres sont adaptés pour les travaux de grande envergure. D’une capacité allant de 25 à 250 litres, ils fournissent un débit d’air pouvant atteindre les 40 mètres cubes par heure et une pression d’environ 8 bars.

Peu importe la technologie ou la configuration qui vous intéresse, vous devez accorder une attention particulière au volume de la cuve de votre compresseur. Plus la contenance est grande, plus la durée de fonctionnement du compresseur est élevée. Lorsqu’elle devient vide, le matériel doit lancer le moteur afin de compresser de l’air à nouveau, ce qui induit un temps d’attente. Si vous choisissez un compresseur pour effectuer des travaux de longue durée, le mieux serait d’opter pour une cuve ayant une dimension considérable.

L’autre élément que vous ne devez pas négliger est le débit d’air. Plus cet indice est élevé, plus vous profitez de puissance lorsque vous utilisez votre compresseur. Pour évaluer vos besoins en matière de débit, prenez le besoin en consommation d’air de vos outils et multipliez ce chiffre par 1,5. Vous aurez ainsi une idée du débit d’air que votre compresseur doit avoir.